09 novembre 2010

HRP 2010 - Des étangs de Tristaina (2445) au refuge de Coms de Jan (2218)

Vallon de Sorteny, depuis le collada dell Meners

L'étape en résumé
Etape sans difficulté particulière. Le vallon de Sorteny est superbe, fleuri de toutes parts. La dernière heure est éprouvante, en dévers, sur des traces animales. La visite, depuis le Collada dells Meners, du Pic de Serrera (2912) est extrêmement gratifiante ; il faut l'effectuer.

Le récit
Comme la veille, le réveil est fixé à 5h00. Debout quelques minutes plus tard pour déjeuner du Sportdej avec de l’eau chaude, l’eau froide des deux précédentes journées nous ayant un peu dégoûté… La tente est humide du fait de la proximité des laquets de Tristaina.
Départ à 6h10 à la frontale. Le sentier est clair, balisé. Les lacs de Tristaina sont magnifiques et le sentier jusqu’au déversoir du lac inférieur très confortable. Véron indique qu’ensuite il faut prendre l’ancien sentier rive gauche. On a beau chercher, il a disparu et l’on prend une descente sur des pentes raides peu agréables. Heureusement, après 20 minutes de hors-sentier, on retrouve le GR puis l’ancienne route de la station de ski d’Ordino-Arcalis. On la suit sur quelques centaines de mètres pour reprendre le sentier au niveau du pont sur le Riu de Tristaina.
Après 2h de marche, nous retrouvons la belle route vers l’altitude 1735 (Encodina) où nous faisons une pause casse-croûte et inspectons le parcours à venir. Dans la mesure où nous projetons d’aller dormir au refuge de Coms de Jan, nous optons pour ne pas descendre à El Serrat et rejoindre directement le départ du Vallon de Sorteny par la route goudronnée. Ce n’est pas très élégant, mais c’est efficace !
Vallon de Sorteny
Au bout de la route, un parking, un parcours botanique et un sentier découverte. Une piste fait suite et nous mène au refuge de Sorteny, grande salle pouvant accueillir plus d’une vingtaine de personnes mais aux toilettes peu attirantes ! Nous faisons le plein d’eau, mangeons quelque peu et repartons. La vallée est large et le sentier très bien marqué. Un peu enquiquiné par les taons mais le site est superbe, tout en fleurs, toutes aussi différentes les unes que les autres. Le paradis du botaniste. La fatigue se fait un peu sentir et si nous imaginions aller plus loin que Coms de Jan, nous savons que nous n’irons pas plus loin.
A 11h15, nous nous arrêtons pour une pause repas, sur les bords du sentier. Du riz, un thé, du pain d’épices, quelques photos de fleurs et direction le col de Meners. Je parle à Lionel du Pic de Serrera, que j’envisage de gravir si le temps le permet. En effet, les nuages sont de plus en plus présents et assez sombres.
La montée au Collada dells Meners est franche mais je bascule en premier, pose le sac, sort l’appareil et photographie à tout-va. Le point de vue est admirable. Lionel arrive, on considère que je peux grimper au Serrera. Il gardera les sacs. J’arrive au sommet (2912) en à peine plus d’un quart d’heure pour 200m de D+.
Un Anglais et un Français sont au sommet. Le panorama est tout simplement gigantesque. J’en repars, vite, 35 minutes me suffiront pour effectuer l’aller-retour, photos comprises.
La suite, c’est la descente vers Coms de Jan. Véron indique 1h de marche jusqu’au refuge, on verra bien.
Coms de Jan
Malheureusement la pluie se met à tomber au bout de 10 minutes accompagnée même par quelques grêlons !!! Et puis le tonnerre gronde. On file donc vers le refuge après avoir sorti la gore-tex et enfilé la capote aux sacs.
C’est interminable mais la pluie cesse. Malgré un rythme soutenu, nous n’arriverons au refuge qu’une heure et quart après avoir quitté le col. Le refuge est vide. Huit places de couchages, deux pièces, de l’eau. On y fait sécher les affaires et la tente. Je me lave, lave quelques fringues.
Pour demain, l’objectif est de tirer jusqu’à Puymorens pour 9h de marche sur le papier et une halte au Pas de la Case.

Des photos
Etang de Tristaina

Pont sur le Riu Tristaina

Jardin botanique de Sorteny







Au fond, le Collada del Meners


Du Pic de Serrera, vers l'Andorre

Du Pic de Serrera, vers la France


L'étape des étangs de Tristaina au refuge de Coms de Jan en chiffres
Date : le 1er août 2010
D+ : 1275m
D- : 1475m
Distance : 18,6 km
Heure de départ : 6h10
Heure d’arrivée : 15h05
Temps de marche : 8h20
Météo : couvert le matin, se chargeant progressivement ; vent puis pluie de 13h30 à 14h30 puis vent.
Point le plus haut : pic de Serrera, 2912
Point le plus bas : route d’El Serrat à Ordino-Arcalis, 1690

Le profil
Profil Tristaina - Coms de Jan