22 octobre 2005

De la Punta Minuta au Monte Cintu - Haute-Corse

Circuit comprenant Bocca Rossa, Punta Minuta, Capu Rossu, Punta Crucetta, Pointe des Eboulis et Monte Cintu

1/ Fiche technique
Rando effectuée le 23 septembre 2005 avec Patrick
Départ de la station de ski d'Ascu Stagnu :
1413 m.
Point le plus haut : Monte Cintu 2706 m.
Dénivelée positive : env. 1900 m.
Durée : env. 10h de marche.
Intérêt : la variété du circuit, les sommets visités, la vue imprenable, la partie sauvage menant à la Bocca Rossa.
Difficultés : itinéraire demandant une bonne expérience de la montagne ; corde pouvant être utile ; savoir poser les mains, passages d'escalade ; longueur et dénivelée.

2/ Le récit
Avec Patrick, nous partons du parking de la station de ski d'Ascu Stagnu (1415) à 6h50. L'objectif est d'atteindre la Bocca Rossa (2405) et de suivre la crête vers le Cintu. Nous suivons donc la voie normale menant au Cintu et, arrivés à la passerelle (1595), nous la quittons pour continuer plein sud vers les aulnes. Nous contournons un gros rocher côté 1693 sur l'IGN par la droite. La Bocca Rossa se devine et nous entamons la montée sérieuse par le Cirque de Timbolasca, parsemée de quelques cairns, dans un lit de ruisseau et sur des éboulis. Vers 2150, nous prenons le vallon de droite et nous contournons la première barre rocheuse par la gauche. Il faut poser les mains régulièrement et ce n'est pas de tout repos. Les cairns zigzaguent dans cette barre au gré des rares facilités présentées par la roche. Des terrasses et des vires... Ce passage est déconseillé en cas de pluie. Une fois la barre rocheuse franchie, il ne reste plus qu'à atteindre la Bocca (2405), en moins de 10 min. Il faut environ 3 heures d'Ascu pour franchir ce col.
Du col, nous décidons de gravir la Punta Minuta (2553). Un pas demande un peu d'attention à mi-pente : on arrive au sommet en montant dans deux couloirs successifs. La vue est à couper le souffle : toute la vallée d'Ascu, le Capu Larghja, la Paglia Orba, le Padru, le Ritondu, le Cardu, le Cirque de la Solitude en contrebas... Ne pas oublier de visiter l'antécime N pour compléter le panorama.
Nous redescendons par le même itinéraire vers la Bocca et nous dirigeons ensuite vers le Capu Rossu (2493) à vue en empruntant le couloir le plus au sud entaillant sa face ouest. La vue est moins grandiose mais n'est pas dénuée d'intérêt.
Notre prochain objectif n'est alors pas le Capu Larghja. Ce sommet, réputé difficile, fera l'objet d'une prochaine excursion qui lui sera intégralement dédiée. En effet, bien que nous ayons été suffisamment équipés (cordes, mousquetons...), nous préférons nous concentrer sur notre objectif ultime, le Monte Cintu, le sommet de la Corse !
Nous redescendons donc du Capu Rossu par le même itinéraire. Au pied du couloir (env. 2440), nous suivons le pied d'une barre rocheuse du Capu Rossu. Vers 2400, nous franchissons de nouveau une barre qui nous amène à l'aplomb de la Bocca Pampanosa. De là, nous longeons l'échine venant du Capu Larghja, pour atteindre l'altitude 2250. Nous contournons une troisième barre rocheuse. Il ne faut surtout pas chercher à traverser les deux grandes dorsales du Larghja car elles sont difficilement franchissables sans une solide expérience de la montagne. Au pied de la dernière dorsale est, nous remontons alors par des éboulis fatiguants vers la Punta Crucetta (2499). Il est 13h et nous mangeons là ! La vue y est agréable sur le Capu Fallu et le Lac du Cintu.
La suite nous paraît évidente : il suffit de suivre la crête vers le Cintu pour retrouver sa voie nord normale que nous avions quittée quelques heures plus tôt à la passerelle enjambant le Tighjettu. Pour retrouver cette crête, descendre de quelques mètres par le nord et repérer les cairns permettant de passer sous le sommet de la Crucetta par l'est en direction de la Pointe des Eboulis. Nous suivons donc l'immense pierrier qui constitue cette crête et atteignons en peu de temps la Pointe des Eboulis (2607), simple proéminence sur cette ligne, puis le col par lequel nous retrouvons la voie normale du Cintu.
Il nous a alors suffi de suivre les cairns et les marques de peinture rouge, de croiser un groupe d'Italiens pour fouler, après deux redescentes, le toit de la Corse culminant à 2706m. C'était pour moi la deuxième fois après une visite en juillet 2000. D'ailleurs, entretemps le piquet de fer sur le bloc en ciment du sommet a été scié ! La vue était bouchée vers l'Est et le Sud.
Il était 15h15 et nous avons alors entamé le retour qui nous a pris 2h15 pour avaler les 1500 de dénivelée !

3/ Quelques photos

Le Capu Falu, vu de la Punta Minuta :

La Punta Minuta, du Capu Rossu :

La Punta Minuta, du ruisseau de Tighjettu :


Le versant sud de la Brèche Felix, séparant les deux sommets est et ouest du Capu Larghja :


La crête de la Pointe des Eboulis à la Punta Minuta, vue du Monte Cintu :

Le Capu Borba et la vallée d'Ascu, vus du col séparant le Cintu de la Pointe des Eboulis :

La Tour Penchée :

Le Capu Larghja :


Le Capu Larghja, la Bocca Pamponasa et le Capu Rossu :

4/ La carte du parcours